Azure Linux : la distribution Linux de Microsoft

49

Microsoft et Linux étaient autrefois des rivaux irréconciliables, chacun défendant son propre écosystème : les linuxiens contre les windowsiens. Mais aujourd’hui, la situation a bien changé. Les utilisateurs de Windows peuvent désormais profiter des avantages de Linux, et inversement. Comment ? Grâce à des innovations technologiques qui ont rapproché ces deux mondes.

microsoft linux azure
Crédit photo © Depositphotos

L’une de ces innovations est le sous-système Windows pour Linux (WSL), qui permet d’exécuter un environnement GNU/Linux directement sur Windows avec la plupart des utilitaires Linux, des programmes comme vim, Emacs et Tmux, des applications et les outils en ligne de commande tels que Grep, Sed et Awk. Ainsi, les développeurs peuvent travailler sur des projets multiplateformes sans avoir à changer de système d’exploitation.

Une autre innovation qui a facilité l’accès à ces deux systèmes d’exploitation est la virtualisation, qui permet de créer des machines virtuelles (VM) sur lesquelles on peut installer n’importe quel OS. La virtualisation a permis l’émergence du cloud computing, qui offre aux entreprises la possibilité de louer des ressources informatiques à la demande, sans avoir à se soucier de l’architecture système, ni de la configuration physique minimale, ni de l’infrastructure.

Le cloud computing a aussi favorisé l’adoption généralisée des conteneurs, qui sont des unités logicielles isolées et portables, capables de s’exécuter sur n’importe quelle plateforme. Les conteneurs permettent de déployer facilement des applications dans le cloud, en garantissant leur performance et leur sécurité.

Microsoft Azure Linux est désormais disponible

Microsoft n’a pas caché son amour pour Linux et pour renforcer encore plus cette relation, la firme a développé il y a deux ans un projet en interne baptisé Microsoft Azure Linux et qui vient enfin de le rendre disponible pour le grand public. Il s’agit d’une distribution Linux conçue pour être déployée dans le cloud et pour faire tourner des conteneurs Azure Kubernetes Service (AKS), qui est un service de gestion d’orchestration de conteneurs. Azure Linux profite d’une optimisation pour Azure afin de faciliter l’usage des technologies Microsoft.

À lire aussi :   Comment installer FileZilla sur des distributions Linux

En clair : Azure Linux est une distribution Linux légère, sécurisée, fiable et performante, qui permet de déployer des applications conteneurisées dans le cloud Azure.

Azure Linux est une déclinaison de CBL-Mariner (Common Base Linux-Mariner), qui est la distribution Linux utilisée en interne par Microsoft pour ses services cloud. Azure Linux s’exécute en tant qu’une machine virtuelle sur Hyper-V, l’hyperviseur Windows de Microsoft, mais ce n’est pas une obligation. Il est possible de l’installer sur une machine physique (Bare Metal) avec architecture x64 ou ARM64.

Ce système d’exploitation ne contient que les paquets nécessaires à un environnement cloud, explique par ailleurs Microsoft dans sa documentation.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Délai dépassé. Veuillez compléter le captcha une fois de plus.