Accueil Cryptomonnaie La Corée du Sud ne bannira pas la cryptomonnaie

La Corée du Sud ne bannira pas la cryptomonnaie

198
0
PARTAGER

Les investisseurs sont soulagés. Le ministre des Finances de la Corée du Sud vient de déclarer que le gouvernement n’avait pas l’intention de bannir la cryptomonnaie.

Le gouvernement comptait bien réglementer la cryptomonnaie, et envisageait de fermer les plateformes d’échanges. Ce qui aurait été une catastrophe pour les investisseurs.

Hier, Séoul a clarifié sa position. Le ministre de Finances a affirmé que les citoyens auraient le droit d’échanger de la cryptomonnaie. Kim Dong-Yeon, le ministre sud-coréen, a ainsi déclaré : « Il n’y a pas d’intention d’interdire les marchés de crypto-monnaies, ni de les empêcher d’opérer. »par contre, les plateformes d’échange seront régulées, l’objectif étant de garantir la sécurité des investisseurs. C’est une excellente nouvelle pour les traders sud-coréens en cryptomonnaie qui avaient peur pour leur avenir.

Les déclarations du ministre de la Justice sud-coréen au début du mois de janvier avaient fait des remous. Il avait annoncé qu’il souhaitait interdire les plateformes d’échange de la cryptomonnaie. Ce qui avait engendré la colère des investisseurs. Quelques jours plus tard, le porte-parole du gouvernement avait indiqué que ce n’était qu’une suggestion et qu’il était surtout question d’élaborer un cadre réglementaire.

D’ailleurs, le président de la Fair Trade Commission, Kim Sang-Joo, avait rappelé : « La fermeture de ces plateformes n’est pas, de manière réaliste, possible. Si l’on s’appuie sur les lois qui régissent le commerce électronique, le gouvernement n’a pas le pouvoir de faire fermer les plateformes de trading de la cryptomonnaie. » Et il avait raison.

Aujourd’hui on sait donc que les plateformes d’échange ne seront pas interdites. En revanche, elles seront certainement réglementées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.